Comment concilier travail et vie de maman ?

Gérer sa vie de maman quand on a un travail à plein temps ou même qu’on est entrepreneur, ce n’est pas toujours facile. Depuis que je suis maman, j’ai l’impression de jouer aux équilibristes pour trouver le juste milieu.

Je vous en ai pas mal parlé, je reprends petit à petit mon activité et du coup, il a fallu faire des ajustements pour réussir à tout faire. Je vous partage un peu mon raisonnement et les choses que j’ai mis en place pour y parvenir. J’espère vous donner des pistes pour vous en sortir vous aussi.

Ce que j’ai mis en place

Faire des choix

On a tendance à croire qu’on peut tout faire, tout gérer et tout prendre en charge. Malheureusement, il n’y a que 24h dans une journée et seulement 7 jours dans une semaine donc il va falloir faire des choix. J’ai rapidement compris que je ne pouvais pas travailler à temps plein, m’occuper de mon fils, gérer la maison, cuisiner les plats, les compotes, les gâteaux… Du coup, j’ai poser mes priorités. Par exemple, je me dis que je vais commencer par augmenter progressivement ma charge de travail et pour cela, j’ai décidé de faire garder mon fils 2 fois par semaine. Pour ce qui est de la maison, on a enfin acheté un lave-vaisselle qui libère pas mal de temps. Enfin, pour ce qui est de la cuisine, j’ai opté pour un tout nouveau système d’organisation dont je vous parlerai dans un autre article si ça vous intéresse.

S’organiser

Je pense qu’on ne peut pas gérer autant de casquettes sans avoir une organisation bien maîtrisée. À la base, je suis loin d’être la reine de l’organisation mais j’ai appris à le devenir. À force, j’ai trouvé le système qui me convenait et j’ai trouvé mon rythme. J’ai adopté le Bullet Journal et c’est mon incontournable, je ne pourrai pas faire sans !

Anticiper

Je prends un peu de temps en début de mois pour prévoir ce que je dois faire que ce soit sur un plan professionnel ou personnel, les rendez-vous pro ou médicaux, les dead-line…

Mais surtout, j’anticipe ce que je ne peux pas prévoir. Je m’explique. Je travaille à mon compte et je m’occupe de mon fils donc je suis obligée d’anticiper les problèmes qui pourrait subvenir. Je n’ai pas droit à un arrêt maladie si je suis clouée au lit, je pourrai moins travailler si mon fils ne veut pas faire de sieste de la journée ou quand il me sollicite plus. Je suis donc obligée de prévoir ses moments de travail en moins en prenant de l’avance. Par exemple, si un projet professionnel me demande 5 jours de temps, je vais en prévoir 7 ou 8 au cas où. Si je termine en 5 jours, tant mieux, je pourrai avancer sur autre chose, sinon, je reste quand même dans les temps !

Ne pas procrastiner

Avant, j’avais tendance à regarder une vidéo YouTube avant de me mettre au travail, à prendre des pauses assez souvent ou même à me perdre sur Instagram en plein boulot. Maintenant, j’ai conscience que mon temps est précieux et qu’il faut que je le rentabilise. Et surtout, comme je l’ai dit juste avant, je ne peux plus me permettre d’attendre le dernier moment pour faire ce que j’ai à faire donc je ne peux plus procrastiner.

Tout noter

Je le faisais un peu avant mais maintenant, je ne peux plus m’en passer. Ça me vide la tête et ça diminue un peu ma charge mentale.

Je fais des listes de TOUT : les courses, les tâches quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles, la liste de courses, une liste d’idées de repas, mes idées d’articles pour le blog…

Les efforts que je dois encore faire

Déléguer

Comme je suis à la maison, j’ai tendance à prendre en charge la majorité des tâches de la maison. Et puis, j’ai aussi ce petit côté perfectionniste qui fait que j’ai tendance à préférer faire les choses moi-même. Ce n’est pas bien du tout, il faut que j’y travaille !

Apprendre à dire non

Oulaaaa vaste sujet. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir du mal à dire non quand on me demande quelque chose. Et même quand on me demande pas, je suis du genre à rendre des services quitte à me retrouver déborder par le travail par la suite… Et pourtant, quand on gère plusieurs casquettes, il faut apprendre à dire non. Je ne dis pas qu’il faut dire non à tout mais quand c’est au-delà de nos capacités, il faut le dire et notre entourage est certainement bien plus compréhensif qu’on ne le croit.

Prendre du temps pour moi

En fait, comme j’ai tout le temps quelque chose à faire, j’ai du mal à lever le pied et à juste me poser sans rien faire. Que ce soit pour me reposer, regarder un film, faire des soins ou me faire les ongles. Je fais de gros efforts là-dessus mais j’ai encore du travail !

Comment vous gérez les deux casquettes vous ?

Bisous bisous ♥
En attendant un prochain article on se retrouve sur Instagram :

icones-sociales-lipsticks_0002_instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.